Le Libre Arbitre

12/05/2019

Le libre arbitre est une notion qui touche du doigt le Divin (Dieu, la Source, le Grand Tout, l'Invisible, le Destin... mettez-y le mot qui vous convient). 

On entend à peu près tout et son contraire à son propos « Nous sommes libres de nos choix... » « ... de toute façon le karma va rétablir les choses », « nous n'y pouvons rien, c'est ainsi, c'est le destin... » ...

La notion de libre arbitre existe-t-elle réellement ?

Et si, justement, elle existait TOTALEMENT ?

S'il n'y avait ni paradis, ni enfer, ni destin ? Si nous pouvions créer l'intégralité de notre réalité, sans dette à payer, compte à tenir, ni peur du lendemain... Et si tout, absolument TOUT, était possible ?

Qu'est-ce que cela changerait ?

Imaginez qu'à partir de maintenant, vous ayez une infinité de possibilités.

Vous êtes au carrefour de votre vie. Sauf que ce n'est pas un rond-point à trois sorties, mais un champ. Tout est possible : rester sur place, avancer, faire marche arrière, courir, zigzaguer, sauter... voler ! Vous êtes libre d'aller où bon vous semble. Qu'allez-vous faire ? Ou plutôt, qu'allez-vous faire EN PREMIER ? Car si tout est possible, l'éternité l'est aussi ! Le temps n'est plus défini ni même limité.

Savez-vous exactement ce que vous voulez faire ou bien avez-vous un moment de doute, de vertige ? Face à l'infini on est bien peu de choses. Sans chemin tracé à suivre, où aller ? Quel serait d'ailleurs l'intérêt d'y aller ? Peut-être simplement le plaisir. La joie pure. L'enthousiasme de l'enfant. De notre enfant intérieur. Notre Âme.

Il nous faudrait en effet un moment pour nous connecter à nous-même pour savoir ce que l'on voudrait réellement faire. Certains d'entre nous partiraient directement vers un but rêvé et se retrouveraient, au bout d'un moment, avec ce même vertige. « Et maintenant ? ».

Devant une infinité de possibilités, sans conséquences ni jugements, nous avons tendance à nous sentir seuls et perdus. Peut-être libres et euphoriques dans un premier temps. Mais ensuite vient le moment de l'introspection. Les masques tombent. Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel but ?

Et une fois que nous avons (enfin) trouvés ces réponses, nous avançons. Jusqu'au prochain épisode de doute. Alors les questions reviennent et il faut y répondre à nouveau. Ce qu'il y a de fantastique, c'est que nous pouvons alors y répondre différemment.

Nous pouvons à tout moment modifier nos choix, sans peur.

Tout est possible. Que faire ? Qui être ?

A chaque instant nous rechoisissons qui nous sommes, qui nous voulons être et ce que nous faisons pour y arriver. Une liberté vertigineuse.

Et si, en réalité, c'était cela la vie ? Un éternel choix de « Que faire ? Qui être ? ». Nous avons tous les choix. Nos seules limites sont celles que nous créons. La pensée est créative. Pensez « Je ne peux pas faire ça » et effectivement, vous ne pourrez pas. Pensez « Je suis cela » et vous l'êtes (en bien comme en mal).

Il n'y a ni jugement, ni conséquences, sauf celles que vous vous imposez. Vos pensées limitantes sont vos seules entraves.

Et si, maintenant, vous décidiez de changer ?

Après tout, l'instant d'après vous pouvez décider de redevenir comme avant !

Essayez, juste pour une seconde, de faire, d'ÊTRE, ce qui vous met en joie, ce qui gonfle votre cœur et met un sourire sur vos lèvres.

Dans cette prairie infinie, qu'auriez-vous envie de faire ? Qui êtes-vous ?

Très bien. Maintenant vous savez qui vous pouvez être. Réellement.

A vous de le choisir intimement, sans faux semblant ni excuse. Sans pensée racine ni vieux schéma limitant. Choisissez simplement.

Quel est le chemin à suivre, à présent ? Empruntez-le.

Ne réfléchissez pas trop. Votre Moi Profond est allégresse et idées premières. Tout le reste est mental et limites psychiques fondées soit sur l'avis des autres, soit sur votre passé (qui n'a donc plus lieu d'être à l'instant présent).

Faîtes simplement ce qui vous rend heureux.

Soyez vous, tout simplement.

A chaque instant, choisissez et rechoisissez. Vous êtes libre de choisir mille choses différentes, de revenir sur vos choix, de rire, de pleurer. Rien ni personne ne tient les comptes à part vous-même. Vous êtes libre, entièrement libre, de parcourir la prairie de la vie telle que vous l'entendez.

Alors posez-vous un instant. Fermez les yeux et écoutez.

Que vous crie votre cœur ?

Maintenant ouvrez les yeux et suivez-le.

Isabelle.